Êtes-vous prêt
pour devenir riche ?

Recevez votre test
GRATUIT !
  • Femme
    Homme


Auto Hypnose
Coaching Positif


Testez le

GRATUITEMENT


      
JE TESTE












-----------------------------------



JO Londres 2102: Et vous... Avez-vous le syndrome du 2ème?



Pour vous dire les choses franchement, je n'aime pas regarder le sport à la télévision.



J'ai le sentiment d'être l'antithèse de ces athlètes qui suent sang et eau, juste là devant moi, pendant que je mange une banane confortablement installé sur mon canapé.


Bref, je regarde rarement les épreuves, mais j'écoute souvent les interviews et là, je dois dire que je m'amuse vraiment.


Pour qui fait du développement personnel, c'est vraiment une récréation.


Les interviews d'athlètes sont comme des sucreries, des petits trésors, des vérités qui viennent conforter des années d'étude du fonctionnement de la pensée humaine.


Il y a deux choses très intéressantes à constater:



Les Interviews d'athlètes longtemps avant l'épreuve:


Ils sont dans le bus, dans le train ou à l'aéroport, ils se rendent à Londres en compagnie des journalistes qui veulent du sensationnel (chacun son job).


Le problème, c'est que les athlètes, eux, ne recherchent pas l'émotion, la peur, les sensations horribles de l'appréhension.

Il ne faut surtout pas qu'ils entrent dans des états d'âme et des états émotionnels forts, au contraire, ils doivent rester parfaitement calmes et détachés.

Pour autant, ils ont en face d'eux, des journalistes qui veulent des "impressions", dans le sens "On va impressionner le téléspectateur".


Et forcément... ça donne des dialogues de sourds tout à fait délicieux:


- Comment vous sentez-vous à 3 jours de la compétition?

- Très bien, je me suis bien entraîné, j'ai un bon moral, j'ai fait une bonne saison, je suis confiant."

- Vous n'êtes pas anxieux avec l'heure du top départ qui approche?

- Ben non... Je m'y prépare depuis deux ans, y'a pas de raisons.

- Vous ne redoutez pas la confrontation avec le triple champion du monde, 2 fois champion Olympique et 4 fois champion d'Europe?

- (Regard perplexe du sportif) Non, pas du tout...Je me suis préparé pour ça, je compte bien faire ma place en finale.

- En tout cas, on vous souhaite bonne chance. Merci pour ces confidences, on vous suivra pendant ces jeux.


Dé-li-cieux.


Ce qu'il est intéressant de constater, c'est que les athlètes ne se posent pas tant de questions. Ils ne sont pas dans des états émotionnels anxieux ou perturbés, ils sont tout à fait centrés. C'est d'ailleurs pour ça que ce sont de grands champions: Parce qu'ils savent éviter l'angoisse et le stress.


Cela ne signifie pas qu'ils ne ressentent pas monter le tract avant d'aller au front, mais ils savent gérer les états de tensions.



C'est parce qu'ils savent gérer les états de tensions

qu'ils sont devenus champions. Pas l'inverse.



Le travail de la confiance en soi.


Le développement personnel est un travail qui demande à peu près la même philosophie. 


La plupart des gens qui veulent se sentir mieux dans leur peau, pensent qu'ils doivent d'abord changer de conjoint, changer de boulot, changer d'amis, d'appartement, de pays, de solde de compte en banque...


C'est exactement comme si nos champions se disaient "Quand je serai médaille d'or aux Jeux Olympiques, je pourrai enfin avoir confiance en moi et je commencerai vraiment à m'entraîner".


C'est impossible de voir les choses comme ça, puisque c'est la confiance en soi qui permet d'avoir les performances de l'entraînement qui permettent d'avoir la médaille.


Une deuxième chose intéressante à constater:


Les interviews d'athlètes la veille ou juste avant l'épreuve:


La, c'est plus du tout la même chanson.

On est en face de journalistes qui souhaitent au champion de gagner la médaille, mais c'est là que le champion bascule sur un autre mode. Il a le syndrome de son classement. Je m'explique...


Avez-vous vu les interviews d'Usain Bolt, dont on dit qu'il est "L'homme le plus rapide du monde"?


Il répond aux journalistes comme un type qui sait qu'il est le plus rapide du monde et d'ailleurs, les journalistes lui parlent comme ils s'adresseraient à l'homme le plus rapide du monde. C'est clair dans la tête des deux.

Dans l'oreille du téléspectateur, il n'arrive que des informations qui installent Usain Bolt à la place du premier. Forcément, puisque tout le monde à l'air de penser que c'est "L'homme le plus rapide du monde".



Avez vous entendu les interviews de Yohan Blake et Tyson Gay?


Là, ça devient intéressant, parce que Blake et Gay sont sans doute les deux hommes les plus à même de battre Bolt. Mais Yohan Blake et Tyson Gay souffrent d'un gros problème, ils sont considérés comme des potentiels "deuxièmes".


Quoi qu'ils fassent, quels que soient leurs chronos et leurs performances pendant les entrainements, les deux hommes ne sont pas considérés comme "Les hommes les plus rapides du monde", bien qu'ils le soient.


Quelles que soient les questions qu'on leur pose, les journalistes considèreront toujours qu'ils ne sont pas Usain Bolt et leur poseront toujours des questions sur "Comment battre le premier?" Comme si c'était un challenge pour eux, alors que c'est tout simplement LEUR BOULOT!


Au final, Blake et Gay savent qu'ils ne sont pas les premiers, et ça, c'est un sérieux désavantage, quand on sait que...



Ce qui fait la différence entre les uns et les autres,

c'est le mental.



Et vous? Avez-vous le syndrome du deuxième?


- Avez-vous le sentiment que vous passerez toujours après quelqu'un?

- Pensez-vous que quoi que vous fassiez, vous n'arriverez jamais à avoir les résultats qu'obtiennent les premiers?

- Croyez-vous qu'il y aura toujours, quelque part, quelqu'un de plus malin que vous?



Si c'est le cas, vous êtes atteint du syndrome du deuxième.



Comment retrouver la confiance en soi?



S'imaginer second,

c'est exactement la même chose que s'imaginer premier,

c'est une question d'imagination.



Pour y arriver, il faut se poser quelques questions. Une fois que vous y avez répondu et que vous avez remis en question quelques unes de ces croyances, vous verrez que ce sera beaucoup plus facile pour vous.


Bien sûr, ces questions ne portent pas uniquement sur le sport. Ici, on parle d'argent, de travail, d'amour...


==> Avez-vous peur de vous imaginer premier?

==> Pensez-vous que ce ne serait pas très légitime que vous soyez sur la plus haute marche du podium?

==> Parce que vous ne méritez pas?

==> Parce que vous n'avez pas les compétences que vous pensez nécessaires?

==> Parce que vous ne faites pas partie de ces gens qui gagnent?

==> Parce que personne dans votre famille n'a jamais gagné?

==> Parce que vous avez peur de ça demande beaucoup trop de travail?

==> Parce que vous pensez que les premiers sont des gens différents de vous?

==> Parce que vous croyez que, pour être premier il ne faut pas avoir eu votre parcours?

==>Que croyez-vous sur vous-même, qui vous place à ce point derrière les autres?


Les premiers et le deuxièmes sont deux êtres humains tout à fait identiques.


Si on parle de performances physiques Usain Bolt, n'est pas très loin de Yohan Blake et Tyson Gay, les écarts sont vraiment ridicules.



Le travail de Blake et Gay, ce n'est pas de faire mieux,

mais de PENSER mieux.


Pour vous, c'est pareil. Quoi que vous vouliez faire dans votre vie, vous en avez probablement les capacités.

Si on parle de quelque chose qui vous passionne, alors vous en avez sûrement les capacités.


Ce qui vous différencie de celui qui réussit dans cette même branche, c'est votre capacité de vous imaginer PREMIER.


Remettez-vous en question et affirmez votre place!

Vous êtes PREMIER.



Plus vous parviendrez à en être sûr, plus vous le serez.








La réussite n'est pas une histoire tellement compliquée.


D'aucuns vous diront que pour réussir, il vous faut avoir des diplômes ou des amis bien placés.

En réalité, ce n'est pas vrai?


Pour réussir, il faut avoir deux choses:


1- Comprendre que vous n'avez pas les informations qui aident à réussir, mais qu'au contraire, vos éducateurs vous ont donné des informations qui aident à NE PAS RÉUSSIR (forcément, s'ils avaient eux-mêmes ces bonnes informations, ils auraient réussi).



2- Vous débarrasser des informations qui vous empêchent d'avancer avec un travail de nettoyage que seul le développement personnel peut vous aider à faire. Ceci fait, remplacez ces mauvaises informations par des informations sources de prospérité.



Vous verrez vos efforts créer enfin de la richesse, que ce soit dans votre vie, avec des relations bien plus agréables, une confiance plus forte et une progression bien plus visible dans tous les domaines de votre vie. Vous verrez aussi vos efforts créer de la richesse sur votre compte en banque avec des retours financiers bien plus intéressants.



Si vous voulez faire ce travail, je vous suggère de démarrer un Accompagnement à la Réussite avec un programme en ligne considéré comme le meilleur programme de formation à la Réussite actuellement sur le net.




developpement personnel, reussir sa vie, devenir riche, gagner plius d'argent, trouver un travail, emploi, job, developpement personnel, développement personnel, finances, argent, santé, productivité, confiance en soi, estime de soi, réussite, succès, developpement personnelle, confiance en sois, confiance en soit, blog développement personnel, développement personnel, estime de soi
Accompagnement vers la Réussite Professionnelle, par Laurent Marchand
VOIR




Vous pouvez également démarrer un coaching
sur 1 an.

Un suivi jour après jours, à partir de 17 euros par mois.

developpement personnel, reussir sa vie, devenir riche, gagner plius d'argent, trouver un travail, emploi, job, developpement personnel, développement personnel, finances, argent, santé, productivité, confiance en soi, estime de soi, réussite, succès, developpement personnelle, confiance en sois, confiance en soit, blog développement personnel, développement personnel, estime de soi
Abonnement: Semez les Graines de la Réussite Premium Plus, par Laurent Marchand
VOIR