Êtes-vous prêt
pour devenir riche ?

Recevez votre test
GRATUIT !
  • Femme
    Homme


Auto Hypnose
Coaching Positif


Testez le

GRATUITEMENT


      
JE TESTE












-----------------------------------




L'Éthique des programmes soyezheureux.com


Lorsque j'ai démarré cette aventure, je me suis heurté à deux problèmes principaux, des attaques venant de gens:

- qui considéraient qu'aider les autres à réussir professionnellement ou gagner plus d'argent devait forcément être une escroquerie...


- qui se demandaient si le but de tout ça n'était pas tout simplement d'enrôler les plus faibles dans une secte malintentionnée.

Une expérience très enrichissante pour moi.

Forcément, mes premières réactions ont été de m'en défendre, en vain, vous pouvez bien l'imaginer. La conséquence positive de tout ça, c'est la réflexion que j'ai eue autour des programmes, dans leur conception propre.

En voici les principes fondamentaux:


Ton ego, tu laisseras chez toi.

La première chose que je demande au coachs ou accompagnants qui travaillent avec moi, c'est de laisser leur ego de coach à la maison. Plus j'avance dans le développement personnel, plus je me rends compte du nombre de coachs qui cherchent à imposer leur point de vue sur le monde à des gens qui n'ont rien demandé.

C'est une évidence, notamment lorsqu'on regarde les émissions de relooking à la télévision. Le coach ne s'intéresse jamais à la personne à relooker, à ses goûts, sa vie, ses attentes... En gros, on lui dit (avec force "Quelle horreur!" et "Mon Dieu, c'est pas possible") qu'elle est moche et qu'il faut qu'elle jette sa garde robe au feu. Ensuite, on la déguise en jeune femme branchée, on change sa coiffure... elle pleure de joie, surprise de voir qu'avec une coiffure à 1000 euros elle peut être un peu plus jolie...Et hop, on la laisse filer dans la nature, déjà poursuivie par son naturel qui lui galope derrière.
Un mois, plus tard, la relookée est sur le point de dégringoler dans une dépression abyssale, se disant chaque matin en regardant sa coiffure se défraîchir "En vrai, quand je suis livrée à moi-même, je suis moche et nulle"... Super...

J'ai décidé de proposer des coaching par internet, et non en face à face, pour une seule raison: Le coach n'est pas en face de vous à vous faire croire qu'il sait tout sur tout et que vous êtes un pauvre idiot qui a tout à apprendre. Il n'essaie pas de passer pour un sauveur. De ce fait, il est obligé de se baser sur ce que vous êtes et vivez vraiment. Pour vous aider dans vos prises de conscience, il doit vous considérer à 200 % et vous aider à comprendre qu'en fait, vous avez déjà tout pour réussir ou être heureux.
Son rôle est donc de vous aider à le comprendre. Pour cela, il va juste vous demander d'activer des connaissances que vous n'avez pas l'habitude de solliciter et de regarder le résultat. Dans 100% des cas, ces nouvelles connaissances vous porteront vers une vie qui vous convient mieux. En d'autres termes, et pour utiliser plutôt une allégorie, plutôt que d'essayer de vous convaincre de l'ingéniosité phénoménale d'un tournevis, il va vous montrer que vous en possédez déjà un et va simplement vous inciter à vous en servir. La compréhension viendra de vous-même et par l'expérience.

Une fois le coaching terminé, vous n'aurez plus besoin de lui. Vous saurez que tout est en vous et qu'il vous suffit d'activer certaines de vos capacités pour parvenir là où vous aurez envie d'aller.



De ta vérité, tu ne feras pas étalage.

J'ai lu dans le livre de David Bernard "Ralentir pour Réussir", une phrase que j'aime particulièrement: "Dans la vie, il y a les hommes de théories et les hommes de terrains".

Les accompagnants n'ont pas pour objectif de vous assommer d'une connaissance qu'ils auraient et que vous n'auriez pas. Ce ne sont ni des professeurs, ni des maîtres, ni des sages, ce sont des hommes et des femmes avec une expérience à partager. Ce point de vue change pas mal de chose, parce qu'il ne vont pas vous convaincre de tel ou tel aspect de la vie, ils vont vous permettre d'en faire l'expérience, ce qui n'est pas du tout la même chose.

A travers les coaching, vous ne vous rendez-pas compte qu'ils ont raison, mais vous faites l'expérience de ce qu'ils décrivent. Vous vous rendez compte que vous le saviez déjà, mais qu'il fallait quelqu'un pour vous aider à le voir.
J'aime dire que nos programmes ont pour objectifs d'appuyer sur les boutons "ON" qui réveillent le potentiel de chacun.


Chez lui, tu ne l'enfermeras pas.

Pour se dégager de toute ambiguïté sectaire, nous demandons aux accompagnants de proposer des exercices à faire en société, en famille, entre amis... Des cadres englobant des gens qui connaissent l'abonné et qui sauront le remettre d'aplomb s'il commence à s'égarer dans son discours. Tout principe qui réclame l'isolement ou qui prône que l'autre a tort est un principe à craindre.
J'aime lire dans les programmes: "Assieds-toi à la terrasse d'un café et regarde les gens... Qu'est-ce que tu ressens lorsque..." ou bien "As tu échangé sur ce sujet avec tes amis? Que penses-tu..." ou encore (c'est le cas dans le programme de Jean Paul Benglia) de proposer un questionnaire pour définir ses propres limites puis de proposer à l'abonné de poser les mêmes questions à ses amis, afin de prendre conscience qu'il n'est pas seul à en avoir, que tout le monde en a et qu'il n'y a rien de dramatique là-dedans.
Il y a des solutions pour tout le monde.

Avancer ou évoluer personnellement n'a d'intérêt que si cela permet à quiconque de vivre plus heureux au milieu des autres. Parce que... apprendre à vivre heureux sur une île déserte, franchement, ça n'a aucun intérêt, tout le monde peut le faire. Être dans une démarche de mieux se connaître et mieux s'accepter pour connaître et accepter mieux les autres, c'est une autre paire de manches. Pour cela, il faut développer sa sociabilité, sa compréhension, son esprit, sa communicabilité... Bref, évoluer dans sa vie est une affaire sociale avant tout.



A tous une deuxième chance tu donneras.

Que serais-je personnellement si on ne me l'avait pas donnée, cette deuxième chance? Il est impossible d'espérer que le monde évolue ou qu'on évolue soi-même sans donner à quiconque une deuxième chance.

La vente des programmes sur la Réussite Professionnelle a bouleversé tellement de croyances qu'il est désormais impossible de penser qu'on est définitivement fini, peu importe l'âge, la situation personnelle ou quoi que ce soit. J'ai vu évoluer des gens fatigués et désespérés, vers un avenir florissant et prospère. J'ai vu des gens coincés dans des carcans familiaux ou éducatifs révéler une incroyable liberté d'entreprendre, de faire, d'avancer. J'ai vu lors d'une séance publique de développement personnel une femme de 81 ans se débarrasser d'une pensée néfaste et pleurer de joie de se sentir bien, comme jamais elle ne l'avait été depuis toute petite. J'ai vu des gens malades trouver des raisons de vouloir rester debout, et des gens hyper angoissés trouver des raisons pour enfin s'arrêter un peu...

Tout le monde a droit à une nouvelle chance, un nouveau départ, sans jugement, sans même une seule personne pour exiger de cette personne qu'elle y arrive enfin. Non, la deuxième chance consiste à laisser l'autre aller à son rythme et l'encourager, continuellement, avec bienveillance.


Internet permet à tout le monde d'arriver jusqu'ici. Ce n'est pas comme la porte du bureau d'un coach, qu'il faut pousser avant d'entrer.

Ici, vous êtes libre de filer en douce quand bon vous semble, mais aussi de revenir en douce, quand bon vous semble.